Vous êtes ici:

Menu

Ménage de printemps sur le Macbook

Pendant le week-end Pascale, j'avais pris une grande décision, migrer mon Macbook de Maverick vers Yosemite. En effet, cette opération était motivée par l'abandon d'aperture (logiciel de gestion de photos) par Apple et je voulais bénéficier de la dernière mise à jour avant l'arrivée de l'application Photo.

D'ailleurs, voici un argument supplémentaire aux défenseurs des logiciels libres. Combien de fois, lorsqu'on veut défendre l'utilisation d'un logiciel libre on nous a rabâché " mais vous comprenez, il n'y a aucun support ou aucune société qui garantisse la pérennité du produit !". Dans le cas présent, c'est la société qui jette son produit aux oubliettes pour vous proposer un autre outil moins performant et pas question de faire un fork puisque c'est un produit fermé ! Le plus rageant c'est que cette société est une des plus riche au monde actuellement Sad Fermons la parenthèse et revenons à cette migration.

Mon Macbook est l’avant-dernier de la génération des 17 pouces, il date de 2010 autant dire qu’il devient un dinosaure dans le monde Apple. Les dernières migrations Lion et Maverick ont accentué la faiblesse de la machine : le disque dur. Une solution s’imposait, l’achat d’un SSD de 500 Go qui me permettra d’héberger des VM. Mon choix s’est arrêté sur un Samsung SSD 850 EVO et voulant garder mon disque actuel, j’ai commandé un kit adaptateur pour le mettre à la place du DVD. Celui-ci trouvera sa place dans un boîtier USB externe.

Ma commande étant prévue pour le 8 avril, j’ai préféré commencer la migration de Maverick vers Yosemite sur le disque actuel. Mais avant, plusieurs opérations étaient nécessaires : sauvegarde Time Machine des données personnels, préférences systèmes et applications, vérification de la comptabilité de certains logiciels. Après une lecture rapide sur le site de roaringapps, rien de sérieux à part quelques logiciels que je n’utilise pas et PathFinder (clone amélioré du finder) que je dois mettre à jour (upgrade payant). Confiant grâce à la précédente migration de Lion et Maverick, je me lance dans la migration Yosemite. Premièrement, je télécharge les binaires sur l’App Store et je redémarre le système. À la question de l’utilisation d’une sauvegarde Time Machine, je m’empresse de choisir ma sauvegarde et de demander de récupérer mon profil (préférences systèmes), mes documents et mes applications. C’est là que tout se gâte, après une attente importante, l’installation se bloque à 2 minutes de la fin. Après une deuxième tentative, rien n’y fait, toujours un blocage à 2 minutes de la fin.

install_yosemite01

Ne restait plus que la solution de partir sur un disque formaté. Malheureusement, je n’avais pas sauvegardé mes VM avec Time Machine et je ne pouvais plus revenir en arrière, la tuile…

Seule solution, l’utilisation d’une clé bootable avec l’OS Lion et l’utilisation de terminal pour copier les VM sur un disque USB. Une fois la sauvegarde effectuée et le disque formaté, troisième tentative pour installer Yosemite et patatras troisième échec ! Après une installation commencée à 9 h 00 du matin, le décompte du temps, vers 16 h 00, n’arrête pas de progresser à raison d’une heure toutes les trois minutes réelles !

install_yosemite02

C’est à ne plus rien y comprendre. Un doute m’assaille sur la comptabilité des logiciels, je commence à me lancer dans une quatrième installation sans les applications qu’un message électronique m’indique l’arrivée de mon disque SSD Happy

install_yosemite03

Changement de programme, installation du disque et remplacement du lecteur DVD par l’ancien disque actuel. Je me lance pour la quatrième fois, sur la migration Yosemite qui ressemble de plus en plus à une nouvelle installation ! Et après quelques heures d’installation, je récupère mes données personnelles mais sans mes applications.
Mes premières impressions sont que le SSD donne du sang neuf à mon Macbook malgré le bridage du bus SATA II. Mais il faut déplacer mes données personnelles sur l’ancien disque. L’opération est relativement simple : copier les données vers le disque mécanique, se connecter avec un autre compte administrateur, changer le répertoire personnel dans les propriétés avancées des préférences système, se reconnecter avec son compte, vérifier le fonctionnement et supprimer les anciennes données. Par compte, la bibliothèque photo d’Aperture de 75 Go restera sur le SSD.

install_yosemite04

L’installation des applications me donnera de mauvaises surprises. Impossible d’installer VMware 6, obligé de migrer sur la version 7 et donc de passer au porte-monnaie. Mon ancienne version d’Antidote (correction grammaticale) fait partie des logiciels « has been ». Mon choix s’est porté sur le Robert correcteur qui me semble intéressant et efficace. L’intégration du correcteur avec Yosemite n’est pas parfaite mais ce qui m’a séduit c’est la recherche graphique des synonymes et la possibilité de recherche avec l’onglet combinaisons.

La bonne nouvelle viendra de l’utilisation d’Aperture avec le SSD, rien à voir avec le temps d’attente d’une à deux minutes à l’ouverture de la bibliothèque, vous avez une ouverture de la même bibliothèque en moins de 10 secondes. Impressionnant ! De même, les démarrages des machines virtuelles sont spectaculaires par rapport aux disques classiques. Il restera à gérer la fonction Trim qui n’est pas gérée par Yosemite, Apple ne voulant pas débloquer cette fonctionnalité pour les disques ne venant pas de chez eux, déprimant…

Et voilà comment on perd facilement trois jours à réinstaller son système, Apple nous avait habitués à des migrations plus simples sans problème, je me souviens de ma migration Snow Léopard vers Lion qui s’était déroulé sans anicroche. Une chose est sûre, l’importance de la sauvegarde des données, et autre point à ne pas négliger, la compatibilité des applications avec le nouveau système.

Mais, n’empêche, cette migration était la bienvenue car trois jours après, la mise à jour de Yosemite avec la nouvelle application photo est arrivée avec la suppression d’Aperture… Sans commentaire.

blog comments powered by Disqus
 Vous êtes ici: